Pomelo, le secret bien gardé de l’île de Beauté

Un agrume gorgé de soleil, en provenance d'un paradis gourmand

Connue pour ses plages, ses paysages et sa gastronomie, dont sa clémentine, la Corse est pourtant le berceau d’un autre joyau, le Pomelo. Encore trop méconnu, ce fruit gorgé de soleil est une bénédiction pour ses amateurs. Sa saisonnalité s’étale seulement de février à juin. Cet agrume juteux révèle alors toutes ses qualités gustatives et nutritives indéniables sous le soleil méditerranéen. Il est à la fois rafraîchissant et délicieusement sucré. Et offre une belle expérience gourmande à tous ceux qui ont la chance de le goûter. On rappelle qu’i fut implanté dans la plaine orientale de l’île de Beauté à la fin des années 70, sur des terres qui bénéficient d’un ensoleillement généreux et d’une douceur hivernale propices à son épanouissement.

Dans les vergers du pomelo, en Corse

Cultivé de manière traditionnelle, tout en respectant l’environnement, il est cueilli à maturité sur l’arbre. Puis ses 4 500 tonnes, en IGP, sont rapidement commercialisées à travers toute la France, sans traitement chimique après récolte. Car les producteurs locaux s’engagent pour la préservation du territoire et des ressources en eau. Ce qui donne à cette boule sans pépins un petit goût corsé. À vue d’œil, sa robe de couleur jaune peut parfois présenter une tâche de couleur orangé-rouge en surface. Quant à la couleur de sa chair, elle varie d’une couleur rose à rouge pourpre sous une peau lisse et fine. Très juteux, sucré, son goût offre en bouche quelques notes d’acidité, mais sans amertume.

Bon au goût, bon pour la santé

Cette véritable source de bienfaits pour la santé abrite une haute teneur en vitamines C, B9 et en minéraux, tels que le calcium et le phosphore. Ses fibres contribuent à une alimentation saine et équilibrée. De plus, une multitude de recettes sont imaginées par les chefs pour lui donner ses lettres de noblesse sur nos tables. Alors on en profite, du petit déjeuner au dîner ! gustidicorsica.com

Häagen-Dazs et Pierre Hermé, des crèmes glacées aux macarons

Chocolat de Pâques, les grands hôtels parisiens misent sur l’exception

Bûche de Noël des palaces et des grands hôtels : mets et merveilles en version luxe

Plantin, les délices de la truffe d’été