Chef Émilien Rouable

Découverte : Émilien Rouable, chef de l’Inattendu, à Villecresnes

La force de la volonté, derrière le talent

S’installer en banlieue parisienne ? La démarche est courageuse, mais Émilien Rouable ne manque pas de courage. Alors il l’a fait, avec son épouse Virginie, plus une équipe de passionnés dans une ancienne boucherie qui a conservé ses marques. C’est d’autant plus méritoire, qu’il s’est formé dans le Triangle d’Or, chez Maxim’s, au Fouquet’s et au Saint-James Albany. Ce chef évangélise une périphérie, si loin mais si proche, avec sa gastronomie. Au lieu de jouer la facilité en visant un bel arrondissement de la capitale. Cette volonté d’apporter la gastronomie dans la ville où il naquit, là où elle manquait, suscite la curiosité. Puis l’admiration, car le pari semble déjà réussi. Alors puisque ce test répond à une invitation professionnelle, autant vous le dire, Villecresnes c’est loin ! Et traverser des zones industrielles, moroses. L’établissement mérite pourtant largement l’expédition.

Dans la cave à vins rares d’Émilien Rouable

La preuve ? Son restaurant, L’inattendu, est complet à chaque service. Et pour mettre certains de ses hôtes dans l’ambiance, avant de passer aux choses sérieuses, Émilien Rouable les invite d’abord à découvrir sa cave. Idée de passer par la case dégustation préalable des vins qu’il choisit avec amour et une grande exigence. Pour lui, les déguster se mérite, car ils représentent le travail de grands professionnels qui lui font confiance en lui vendant leurs bouteilles les plus rares. De celles qu’on sert aux amis…

Éloge de la sincérité

Verre en main, chacun découvre ensuite les 2 salles pimpantes, dont l’une sous une verrière lumineuse. On y prend place confortablement. Pressé de voir le travail de celui qui s’est engagé dans une démarche écologique et locale sincère pour élaborer ses recettes au gré de l’arrivage du marché. Ce printemps, on peut y goûter une fraîcheur de brocolis de la ferme Hozabeille, de la sucrine maturée/noix de pécan à la crème de choux fleurs. Pour commencer !

Des assiettes à la simplicité étudiée

À suivre, mœlleux de cabillaud au beurre blanc citron et betteraves acidulées. Puis paleron de boeuf, ananas rôti et son sorbet au lait d’amande ferment le cortège en beauté. Une expérience qui nous donne envie de connaître les autres facettes culinaires de ce cuisinier new age, qui n’a pas dit son dernier mot. D’épatants menus Carte Blanche à 45€ et 89€. Et puisque le GPS n’est pas toujours fiable, voici toutes les coordonnées de sa pépite gourmande, membre de la chaîne des Collectionneurs. 36, rue du Général Leclerc – 94440 Villecresnes. Tél. : +33 (0)1 75 36 61 52. C’est dire qu’on souhaite que vous y alliez… restaurantlinattendu.comlescollectionneurs.com

Fine Dining avec le chef Victor Clerc, à l’Ultimate Provence

Pâtissiers de Moselle, un week-end gourmand pour les becs sucrés

Le Stadiste, un burger signé Père & fils par Yannick Alléno

Eugénie Béziat en route vers les étoiles, à l’Espadon, la table phare de l’hôtel Ritz