Thomas Cordier chef de l'Auberge du Pont Saint-Pierre

Chef à suivre : Thomas Cordier, à l’Auberge du Pont Saint-Pierre

Au sud de Paris, une cuisine hyper soignée dans un restaurant familial

Et si Thomas Cordier était le chef à suivre de l’année, à l’Auberge du Pont Saint-Pierre ? Imaginions qu’il figure dans les colonnes du Michelin ! La mention « mérite le détour » serait alors accolée à son restaurant. Situé en Seine-et-Marne, celui-ci s’ancre dans le petit village d’Évry-Grégy-sur-Yerre. Un oubli du guide rouge, où il a pourtant toute sa place, car vraiment épatant. Thomas Cordier est en cuisine, avec son père Jean-Luc, responsable de l’événementiel. Tandis que le reste de la famille œuvre à l’accueil et au service dans une salle contemporaine à la Lumière traversante, côté cour et jardin. À 32 ans, cet autodidacte qui a fait un petit tour par les cuisines parisiennes de l’Alma semble enfin avoir trouvé ses marques chez lui.

Thomas Cordier, un chef prometteur

Jean-Luc et Thomas Cordier

Son esprit culinaire ? Naturellement bistronomique, sagement créatif et respectant les basiques de la grande tradition, sans en subir les lourdeurs. Résultat, tout ce qui compte comme gourmets dans les environs, et au-delà, connait l’adresse de l’Auberge du Pont Saint-Pierre. Où l’on vient entre amis, en famille. Mais aussi pour des repas d’affaires, lorsque l’on souhaite faire plaisir à ses invités dans une belle maison. Histoire de passer un bon moment à table, autour de recettes finement calibrées et goûteuses à souhait.

Sincérité et authenticité dans dans l’assiette

Sur sa carte printanière, les belles surprises donnent envie d’aller plus loin. Pour démarrer, asperges blanches en 2 textures aux œufs de truite et râpé de poutargue. Elles précèdent l’effiloché de porc aux lardons de Guanciale sur un pain Bao grillé. À suivre, on se laisse volontiers tenter par les maquereaux cuits à la flamme. Ils arrivent, joliment apprêtés à la purée de petits pois, menthe, salade de courgettes et sauce au lait Ribot. À moins de préférer le pigeon au Binchotan. Il est présenté sur une betterave rôtie au miel et escorté d’un fromage frais battu à la ciboulette et au citron jaune. Pour découvrir le reste de la carte, on vous donne rendez-vous aux tables de cette belle étape gourmande, sur la route des vacances… Menu Découverte : 37€, dégustation : 67€. aubergedupontsaintpierre.com

Rallye Normand des Chefs, une sacrée virée gourmande !

Manon Santini, Championne du Monde de Pizza Dessert, à Bagatelle Saint-Tropez

Alléno & Rivoire, un corner aux Galeries Lafayette Le Gourmet 

Albert Adrià et Sushi Shop, la fusion culinaire entre le Japon et l’Espagne