salle de la table japonaise Charbon Kunitoraya

Charbon Kunitoraya : ode au Yakitori

Une délicieuse adresse de brochettes japonaises traditionnelles

Dans une authentique table japonaise de Yakitori, on peut découvrir les multiples parties constituant un poulet, une quinzaine environ, et s’émerveiller devant le nombre impressionnant d’intitulés de brochettes mentionnés à la carte. Cette expérience est désormais possible à Paris, dans le nouveau restaurant Charbon Kunitoraya. Toutes les brochettes sont cuites au « Binchotan », le charbon de bois japonais. Mais le poulet n’est pas la seule vedette du lieu, même si Yakitori se traduit en japonais par « yaki = cuit » et « tori = poulet ».

amuse bouche d'une belle table japonaise

Masafumi Nomoto, un chef japonais en vue

L’aventure du chef Nomoto débute il y a plus de 30 ans, quand il arrive en France avec une mallette de cuisine à la main. Né sur l’île de Shikoku, dans la préfecture de Kochi, Masafumi Nomoto y apprend la cuisine française. Cependant, c’est à Paris qu’il décidera ensuite de s’installer. Malgré sa formation en cuisine française, le désir de partager le vrai goût de son pays dans l’Hexagone s’impose.

table japonaise brochettes

Zoom sur une spécialité nippone

Il choisit d’ouvrir un restaurant de « Udon », ces grosses nouilles de blé qu’on déguste dans un bouillon Dashi. Baptisé Kunitoraya, il est le premier restaurant authentique du genre à ouvrir ses portes dans le quartier parisien de l’Opéra, en 1991. Trois décennies plus tard, Nomoto comptabilise 4 adresses à Paris. Aujourd’hui, dans son nouveau lieu, il nous invite à une expérience authentique de haute voltige avec un menu dégustation généreux composé de petits plats façon « Kaiseki » : brochettes de poulet de Bresse, de bœuf japonais, d’anguille, de fruits de mer, mais aussi de ris de veau mariné aux algues et frit et pattes de crabe (selon la saison) juste grillées.

table japonaise assiette de spécialités

Un voyage gustatif au pays du Soleil Levant

Le repas dans cette merveilleuse table japonaise se poursuit avec une soupe d’Udon bien chaude, et se termine immanquablement par une douceur à la française. Un voyage gourmand authentique, absolument magnifique autour de brochettes, flan au foie gras, thon gras au caviar et huître travaillée avec audace. Pour compléter l’expérience, une belle carte de vins français, mais aussi de sakés, shochus et whiskies japonais apporte la touche finale à ce voyage gustatif au pays du Soleil Levant. Menu Omakase à 120€. kunitoraya

Delhi Bazaar, la nouvelle route des Indes gourmandes à Paris

Otto, l’Isakaya parisien d’Eric Trochon, rue Mouffetard

La Penela, une nouvelle table galicienne… si parisienne

Arlette, le bistrot des copains et des bons vins