Bûche de Noël de l'Hôtel Mandarin Oroiental Paris

Bûches de Noël, un pêle-mêle de gourmandises festives

Le meilleur gâteau de l’année est de sortie sur les belles tables

Hôtel Mandarin Oriental Paris, bûche éventail au croustillant praliné, biscuit et mousse chocolat. 6 parts : 108€. mandarinoriental.com

Pierre Hermé : le Tout-Paris à table

pierre hermé bûche tout paris

Parmi une collection de 8 bûches, cette œuvre d’art aux allures d’immeuble haussmannien, posé sur le Pont Neuf, rend hommage au vieux Paris. Pain d’épices, biscuit viennois, chocolat, riz soufflé caramélisé, le festival des saveurs et des textures est bien sûr au rendez-vous. 10 à 12 personnes : 120€. pierreherme.com


Cheval Blanc Paris : un équidé gourmet

Avec ce cheval à bascule à croquer, le chef pâtissier Maxime Frédéric, réveille nos souvenirs d’enfance. Sous cet équidé chocolat-noisette dont le socle est garni de giandujia, se niche, en paquet cadeau, un biscuit dacquoise crémeux et exquis. Osera-t-on casser la coque ? 6-8 personnes : 180€. chevalblanc.com


Dior 30 Montaigne : pâtisserie arty

Dior bûche de Noël sur une assiette

Imaginée par le chef Jean Imbert avec Romuald Bizart, chef pâtissier du restaurant Monsieur Dior, cette bûche noisette, vanille, mangue et fruits de la passion est nappée de chocolat blanc. Y figure le motif iconique rose des vents et nœud sévillan, pensé par l’artiste Pietro Ruffo. Beau et bon. 6 personnes : 120€. dior.com


Hôtel Ritz : ode à la forêt noire

Hôtel Ritz bûche de Noël en chocolat

François Perret s’est encore surpassé ! Le chef pâtissier de l’hôtel Ritz Paris a créé ce sapin ludique qui cache sous sa couverture chocolatée un délice de forêt noire. À l’intérieur, une mousse chantilly, un cœur de griotte sur un biscuit au cacao fondants. À fondre de plaisir ! 8 personnes. 150€. ritzpariscomptoir.com


Meert : caramel et vanille

Bûche croquante au caramel à la pâtisserie Meert

On a juste envie de croquer dans ce délice de biscuit mœlleux aux noisettes. Pour son caramel onctueux à la vanille de Madagascar, son praliné croustillant et son sablé mousseux. Mais l’iconique pâtisserie Lilloise nous réserve un autre pêché de gourmandise : chocolat noir et mangue. 6 personnes. 56€. meert.fr


Pierre Chauvet : spécial Casse-Noisette

Trop craquante avec son nœud papillon, Clara est réalisée par Fleur Féragus, en hommage au conte de Noël Casse-Noisette. Un ballet de saveurs, sans gluten ni lactose, mais avec noix de pécan caramélisées, mousse vanille et chocolat de Sao Tomé 70% pour se régaler. 6 personnes. 28€. pierrechauvet.com


Evok : hommage à la Sérénissime

voyage à Venise avec le groupe hotelier Evok

Une bûche signature existe pour chaque établissement du groupe hôtelier. Mais d’un croustillant à la pistache à un biscuit aux noisettes du Piémont, toutes ont un point commun, voulu par Yann Brys : un clin d’œil à la Sérénissime, en hommage à l’ouverture prochaine du Nolinski Venezia. Et la nave va ! 95€. evok.com


Shangri-La Hotel : des pétales de chocolat

Hôtel Shangri-La Paris bûche en forme de pétale

Inspiré cette année par la fleur de badiane, Maxime Barbot, chef pâtissier du palace de la place d’Iéna, a réalisé une bûche en étoile. Les huit pétales renferment une mousse au chocolat lactée du Pérou. Et pour rester dans la note, cette douceur se pique d’une pointe d’anis étoilé. 8 personnes 118€. shangri-la.com


Guy Martin : vive le foie gras !

Pour son restaurant A Noste, à la Bourse, le chef a immaginé une bûche au foie gras de canard mariné à l’armagnac et au piment d’espelette. Cerise sur la bûche : elle est entourée d’un chutney aux figues et roulée dans une couche de pain d’épice. En entrée ou en dessert ? À vous de choisir. 19€ la part. a-noste.com


Arnaud Larher : souvenirs ardéchois

Meilleur Ouvrier de France Pâtissier, ce technicien hors pair met la magie de Noël dans sa gourmandise régressive dédiée aux grands enfants. L’Ardéchoise est composée d’un biscuit cuillère, d’une crème et mousse de marron au vieux rhum et d’éclats de marrons confits. 4-6 personnes : 49€. arnaudlarher.com


Hôtel Lutétia : Art Déco forever

Bûche Art Déco de l'hôtel Lutétia

Élégante, La bûche Art déco de Nicolas Guercio, chef pâtissier du seul palace de la Rive Gauche multiplie les clins d’œil. Elle marie la pâte cacaotée à une dacquoise noisette, un crémeux au lait, du praliné truffé et une mousse chocolat grillée et torréfiée au goût boisé et fumé. 10 personnes. 145€. hotellutetia.com


L’Angelys : les bûches givrées

Vous allez adorer les bûches glacées de Denis Lavaud pour finir vos menus de fêtes sur une note givrée. Chocolat, vanille, fraise citron jaune, fruits rouges, de la passion, mangue, pêche de vigne, menthe verte ou café, le maître artisan glacier les produits sous le signe de l’excellence. 6-8 personnes. 9,50€. langelys.com


Angelina : là-haut sur le Mont-Blanc

Si Ebène est la bûche signature maison, on reste fidèle à notre amour pour le Mont-Blanc. Le chef Christophe Appert en a créé une, à base de vermicelles de crème de marrons, de chantilly, de brisures de marrons glacés et de feuilles d’or pour illuminer ce dessert de Noël. 6-8 personnes : 59€. angelina-paris.fr


Fleur de Loire : Christophe Hay sur un nuage

À Fleur de Loire, le pâtissier Maxime Maniez dévoile sa 1ère bûche. Riche mais légère, sa forme aérienne mixe spéculos, groseille à maquereau, biscuit pain de Gênes, miel de persil, gel aux feuilles de citronnier, agrumes confits, crème à la vanille givrée et confit citron mentholé. 6-8 personnes. 62€. fleurdeloire.com


Carrette : la tradition du marron

Place du Trocadéro ou place des Vosges, les pâtisseries sont alléchantes. Et les habitués des salons de thé commandent à tour de bras les bûches de cette maison centenaire, avec une préférence pour ce modèle au biscuit noisette, mousse de marron et brisures, meringue et chantilly vanillée. 6-8 personnes. 68€. Facebook


Fauchon : un sommet de saveurs

Seuls 50 happy few découvriront le Vertige des Sens, une sculpture inspirée à Sébastien Monceaux par la montagne. Dans un écrin en noyer, elle cache un biscuit noisettes, avec bavaroise vanille, crème de marrons et compotée de myrtilles saupoudrée d’éclats de châtaignes aux myrtilles. 550€. fauchon.com


La Maison du Chocolat : vertige des cadeaux

Ici, le chocolat forme le Sapin Vertige de Cadeaux, œuvre de Nicolas Cloiseau, MOF Chocolatier. Éditée à 10 exemplaires réalisés à la main, l’accumulation de 14 cadeaux répartie sur 7,2 kilos de chocolat, du Cameroun et au lait. Le tout décoré d’étoiles et de nœuds en chocolat. 1 800€. lamaisonduchocolat.com


Hôtel Peninsula : le coffret 3 en 1

Bien malins, David Bizet et sa cheffe pâtissière Anne Coruble ! Ils mettent tout le monde d’accord avec trois bûches complémentaires dans un prestigieux coffret. Les accords audacieux réinventent les desserts signatures du restaurant étoilé L’Oiseau Blanc. 12 personnes. 115€. peninsula.com/paris


Hôtel Plaza Athénée : la cabane gourmande

Angelo Musa, Jean Imbert et Élisabeth Hot passent du palace de l’avenue Montaigne à la montagne, avec leur chalet constitué de rondins de bois. Un conte de fées régressif, enrichi de biscuit chocolat noir-noix de coco, ganache, riz soufflé, baba, épices et orange. 6 personnes. 125€. dorchestercollection.com


Trianon Palace Versailles : l’Origami de Noël

Signées Eddie Benghanem, ces cocottes en papier et ces grelots sur un tronçon de bois sont un exploit technique. Les textures de l’entremet cachent une coque de chocolat, praliné amande et Sobacha croustillant, avec crème vanille torréfiée et confit d’agrumes. 6-8 personnes. 84€. waldorfastoriaversailles.fr


Lenôtre : Noël au chalet

Convoitée, la bûche chalet du chef pâtissier, Étienne Leroy, Champion du Monde de Pâtisserie, s’inspire de la féerie des alpages. Sur un fond de noisette, l’émotion culinaire surfe sur le lait chaud, avec épices, vanille, cannelle, noix de muscade, rhum, caramel fondant et guimauve. 8 personnes. 180€. lenotre.com


Alain Ducasse : Versailles en majesté

Alain Ducasse au Grand Contrôle, une bûche hommage aux fastes d'antan

Au Grand Contrôle du Château de Versailles, Alain Ducasse a concocté avec Aymeric Pinard, la bûche 1724, un crémeux gâteau aux trois vanilles et au cœur praliné. Le décor, signé Pierre Tachon, évoque ici les jardins du domaine. Tous les fastes d’antan, dehors comme dedans. 6-8 personnes. 85€. airelles.com

Galette des rois, la tradition a bon goût

Huile d’olive : le grand tasting avec Maricera, Evok, Makaros et La Tourangelle

Christophe Louie, à l’heure du Pannetone

Mira Luna, domaine provençal secret entre viticulture et oléiculture